Sommaire

Bonjour, je m’appelle Guenter Rottenfusser et je compte de nombreuses années d’expérience au sein du Boston Consulting Group (BCG). J’y ai évolué sur le plan professionnel, passant de consultant à responsable de l’impact social au niveau mondial. Bien que ma formation initiale ait porté sur les mathématiques théoriques, j’ai décidé de me tourner vers un rôle où je pourrais apporter une contribution plus importante, après avoir acquis une solide base analytique. 

Après tout, au fil des ans, nous avons été témoins d’une véritable évolution de la responsabilité sociale des entreprises. En effet, la mesure de l’impact démontre qu’il n’est plus question de se contenter de verser des sommes d’argent et de prétendre que votre entreprise a produit un impact significatif.

Mais qu’est-ce que la mesure de l’impact entrepreneurial exactement, et en quoi est-elle importante ? Dans cet article, je vais répondre à ces questions et à bien d’autres.

Qu’est-ce que la mesure de l’impact ?

La mesure de l’impact est la manière dont nous déterminons le degré d’efficacité de nos actions. En termes d’entrepreneuriat, la mesure peut s’avérer assez complexe et difficile à réaliser à la perfection. Toutefois, il existe un cadre général qui peut être appliqué :

1. Input (entrée) – C’est à ce stade que vous évaluez ce dont vous essayez de mesurer l’impact et les ressources dont vous disposez pour laisser l’impression que vous souhaitez avoir.

2. Output (résultat) – Dans cette partie, nous décrivons ce qui s’est passé. A-t-on atteint ou créé quelque chose ? Quelles sont les activités qui en ont résulté ? Souvent, le résultat est un élément dénombrable. Par exemple, combien de personnes ont été servies ou combien de produits ont été livrés ?

3. Impact – Il s’agit de l’effet d’un programme. Malheureusement, il ne reçoit pas toujours l’attention qu’il mérite car il est difficile à mesurer.

4. Valeur de l’impact – Lorsque je parle de la valeur de l’impact, je fais référence à l’influence exercée par l’impact. C’est ce à quoi nous aboutissons au bout du compte en déclarant que notre impact a été efficace et efficient. Cette valeur nous permet de comprendre ce que nous pourrions faire plus efficacement avec les mêmes ressources. Par exemple, des habitudes de dépenses plus judicieuses, une évaluation plus approfondie de l’analyse coûts-avantages de la mise en œuvre de notre programme, etc.

Pour mieux conceptualiser ce cadre, imaginez un village isolé en proie à la famine. Les enfants de ce village sont particulièrement affectés par le manque de nourriture. Votre organisation vise donc à améliorer leur situation en fournissant de la nourriture aux milliers d’enfants qui y vivent. Dans ce scénario, la nourriture est l’input. Le résultat, ou l’output, est l’amélioration de la santé et de la longévité d’un certain nombre d’enfants pour les années à venir en évitant la malnutrition et la famine.

Dans ce cas, il est possible que votre organisation ait engendré un changement social significatif, que vos efforts aient permis à votre groupe cible (les enfants) d’accéder à une meilleure qualité de vie que celle qu’ils auraient eue sans vos efforts.

Il est bien entendu difficile de déterminer la valeur de cette influence, car de très nombreuses variables quotidiennes et annuelles entrent en jeu dans le bien-être des enfants concernés. Dans tous les cas, vous pouvez avoir la certitude d’avoir contribué à cette communauté.

Les défis liés au facteur d’impact

D’après mon expérience personnelle, je peux affirmer que quelques difficultés surgissent lorsque l’on examine de plus près le facteur d’impact d’une organisation. Les complications les plus importantes que j’ai constatées sont les suivantes : 

Mesurer les progrès réalisés

Pour appréhender leur impact, les organisations et les entreprises utilisent différents indicateurs. Même une organisation aussi importante que les Nations unies y a recours. Prenons par exemple les objectifs de développement durable (ODD). Ils répondent à une multitude de préoccupations sociales et environnementales, comme la réduction du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Pour cela, la mesure peut consister à évaluer le nombre de personnes qui vivent encore sous le seuil de pauvreté après l’input.

Le problème de cette mesure réside dans le fait qu’elle fait état de chiffres, mais qu’elle ne donne pas une idée de l’ampleur et de la qualité de l’amélioration réelle. Il est évident que des mesures plus élaborées sont nécessaires pour décrire ce qui se passe, mais encore faut-il tenir compte de la possibilité de réaliser de telles mesures.

Extensibilité et reproductibilité

Il importe de savoir que votre investissement ne s’est pas avéré éphémère et qu’il est susceptible de produire un impact durable. Mais comment ? Une première étape importante est de savoir comment et de pouvoir porter vos efforts au-delà de leurs frontières initiales. De la même manière, vous devez vous assurer que les réalisations de votre organisation peuvent être reproduites – éventuellement dans une autre région ou au même endroit, mais elles doivent être reproductibles.

Bien qu’il s’agisse d’un sujet sensible, il convient de mener des discussions approfondies sur la portée et la reproductibilité de l’impact d’une organisation.

Disponibilité des données

Dans certains cas, nous sommes conscients des aspects que nous souhaitons améliorer, mais nous éprouvons des difficultés à quantifier l’impact réel de nos efforts. La raison en est que l’acquisition de telles informations n’est pas toujours possible. Par exemple, dans les régions reculées, il est peu probable que nous puissions effectuer une télé-enquête pour appréhender la véritable portée de nos actions. Dans d’autres cas, l’utilisation de l’ensemble idéal de mesures peut s’avérer trop compliquée, et nous sommes contraints de nous contenter de celles qui nous offrent une vision générale de l’impact de nos actions.

Sensibilité au facteur temps

Une initiative prise aujourd’hui ne se concrétise pas toujours dans l’immédiat. Prenez l’éducation, par exemple. Les effets d’un programme d’éducation peuvent se manifester dans au moins 10 ans. Et quand bien même, comment mesurer l’impact d’un programme ?

Bien qu’ils soient fondés sur l’expérience, les connaissances et la science, les efforts déployés pour suivre la progression de l’impact sont si complexes que nous ne pouvons pas affirmer que l’intégralité du changement est due à notre intervention. Par contre, nous pouvons avancer que nous avons contribué aux progrès observés.

Facteur d’impact et social business

En général, les entrepreneurs sociaux partent de ce qu’ils comprennent et connaissent bien. De cette manière, ils sont conscients de leur effet, ce qui réduit les complexités mentionnées précédemment. Ils savent avec certitude à quoi correspondent leurs attributs, les besoins à satisfaire et sont en mesure de vérifier si ces derniers sont effectivement comblés.

Si, par exemple, une organisation souhaite produire le plus grand impact et bénéficier du plus grand nombre d’avantages, il est préférable qu’elle se penche sur une action proche de son activité principale. À partir de ce point, elle peut réfléchir à la manière de l’améliorer et de la décliner à partir de l’infrastructure déjà existante.

Prenons l’exemple de l’organisation Because International. Cette organisation à but non lucratif noue des partenariats avec des fabricants locaux pour produire des chaussures à bas prix qui non seulement empêchent les enfants défavorisés de contracter des maladies transmises par le sol et les parasites, mais qui se dilatent également pour épouser la taille des pieds de l’enfant en grandissant. Les fabricants concernés voient ainsi la réputation de leur marque et leur marché prospérer, tout en servant une cause sociale. Mieux encore, c’est une activité qu’ils maîtrisent déjà et qu’ils peuvent facilement étendre en s’appuyant sur leurs services de base.

Même au BCG, la plupart de nos investissements ne reposent pas sur des liquidités, mais sur ce que nous savons faire de mieux. En d’autres termes, nous prodiguons des conseils stratégiques aux organisations quant à la manière d’avoir un impact plus important. Le résultat est la création d’organisations plus efficaces. Ce faisant, nous sommes en mesure d’étendre notre impact bien au-delà de ce que nous aurions pu faire si nous avions simplement versé une somme d’argent.

Ce qui ne fonctionne pas dans le social business

Comme je viens de le mentionner, le BCG réussit à avoir un impact plus important en agissant dans les domaines où il excelle en tant qu’entreprise. Bien souvent, si l’on cherche à mesurer l’impact de ses activités au-delà du strict minimum, il est préférable d’éviter les simples dons, le parrainage et les investissements aléatoires par-ci par-là.

Ces méthodes sont archaïques et ne permettent pas d’échelonner vos efforts ni de les mettre à profit de la manière la plus judicieuse qui soit.

Une autre méthode qui ne remplit pas son office en matière de maximisation de l’impact social est l’hyper-focalisation sur un angle étroit de la chaîne de valeur. Certains entrepreneurs optent pour une perspective étroite dans l’espoir d’atteindre une mesurabilité optimale. Néanmoins, cette méthode est rarement satisfaisante pour ceux qui cherchent à améliorer la situation, car elle ne permet généralement de servir qu’un tout petit segment de la société.

Théorie du changement

Je voudrais également aborder un autre élément essentiel à l’évolution de votre impact social : la théorie du changement. Celle-ci permet de démontrer pourquoi ce que nous faisons va avoir un certain impact. Elle modélise le résultat souhaité et relie toutes les pièces concernées pour susciter le changement escompté. En tant que méthodologie, la théorie du changement oriente le changement social à travers les étapes de planification, de participation, d’évaluation et de gestion d’une organisation.

Problèmes et solutions relatifs à la mesure de l’impact

Gardez à l’esprit qu’il est difficile d’appréhender votre contribution à l’impact. Bien que nous puissions approfondir notre compréhension de ce que nous faisons grâce à la théorie du changement et en sachant ce qui contribue à la mesure de notre impact, le changement n’en est pas moins complexe.

L’importance de vos actions varie en fonction du problème. Cela est dû aux interdépendances du processus. Par exemple, si vous investissez dans l’éducation, il est fort probable que cela aura également un impact positif sur la santé.

La complexité des interdépendances n’est pas non plus limitée au seul problème à résoudre. Elle est également fonction de la solution choisie pour résoudre le problème. Un cas que j’aime mettre en évidence est celui de la lutte contre le paludisme. Cette maladie touche des millions de personnes chaque année. Lorsqu’on cherche une solution, il y a deux écoles de pensée principales, mais chacune a des impacts et des résultats différents.

La première méthode consiste à se servir de moustiques génétiquement modifiés pour diminuer la prévalence des vecteurs du paludisme en frappant la prochaine génération de moustiques d’infertilité. Autrement dit, l’espèce vectrice s’éteint. Cependant, certaines études montrent que si une modification génétique peut contribuer à réduire la prévalence de la malaria, elle peut entraîner une augmentation de la fièvre jaune.

Une autre approche consiste à développer un vaccin. Dans ce cas, il est possible d’offrir une résistance immédiate au paludisme sans affecter l’écosystème et en maximisant l’effet.

Lorsque vous étudiez un impact, il importe d’être à la fois un expert en matière de traitement du problème et de la manière dont la solution affecte le problème ainsi que l’ensemble de la chaîne de valeur.

Un bon business plan d’impact commence par le commencement

Maintenant que vous avez découvert comment différents problèmes et différentes solutions affectent la chaîne du changement escomptée, il est temps d’examiner comment nous organisons notre impact.

Ce que je recommande vivement, c’est de prévoir dès le départ un business plan d’impact pour l’ensemble de l’entreprise. Ce plan devrait inclure ce que nous voulons atteindre dans un certain nombre d’années. De plus, ce plan devrait tenir compte des effets de premier ordre, tout en précisant la nature du plan, son impact sur les personnes et les défis à relever.

Il ne suffit pas de dire que vous allez vous consacrer à une initiative parce qu’elle apporte une valeur ajoutée à la société d’une manière ou d’une autre, puis de la développer. Bien entendu, cette approche peut fonctionner, mais sans la mise en place d’un plan approprié, celle-ci demeure efficace jusqu’à ce qu’une certaine taille soit atteinte, après quoi une perte de contrôle se produit.

Lors de la mise au point des détails de votre plan d’impact, nul besoin de disposer de données parfaites pour tout résoudre. Mais vous êtes tenu de procéder à des estimations et à des suppositions intelligentes afin de vous assurer que des énergies réalistes et suffisantes sont employées dans ces calculs en vue de produire des résultats significatifs.

La plupart des entrepreneurs sont animés par la bonne volonté. En pensant dès le départ à la théorie du changement et au facteur d’impact, ils pourraient avoir un impact considérable.

Quelles sont les parties prenantes concernées par la mesure de l’impact ?

Lorsque vous tentez d’apporter un changement social positif, vous n’êtes pas le seul à vous soucier de vos actions. Vos parties prenantes sont également concernées par votre impact.

  • Consommateurs – ils changeront de comportement en fonction de ce que vous faites. Ainsi, un mauvais impact entraîne une mauvaise base de clients.
  • Employés – ils veulent travailler pour une organisation qui œuvre pour le bien, qui a un but et qui a une influence positive sur la société.
  • Autorités publiques de réglementation et décideurs politiques – ils adoptent davantage de lois et de règlements sur la neutralité climatique, la chaîne d’approvisionnement durable et le respect des droits de l’homme.
    En Inde et en Afrique du Sud, par exemple, les entreprises d’une certaine taille sont tenues de consacrer un pourcentage fixe de leurs bénéfices à des projets d’utilité sociale.
  • Investisseurs – ils veulent investir dans des entreprises qui adhèrent aux idées environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) et aux idées respectueuses de l’environnement, plutôt que dans des entreprises qui s’en moquent.

Un dernier mot

Il existe des preuves tangibles, bien qu’elles varient selon les secteurs, que lorsque vous exercez un fort impact sociétal et environnemental, votre entreprise fait preuve d’une plus grande rentabilité que la moyenne de vos homologues. Qui plus est, vous serez mieux évalué par les investisseurs, ce qui vous vaudra un meilleur prix si vous souhaitez vendre. Si vous ne souhaitez pas vendre, votre image et votre impact économique direct en bénéficieront quand même.

Il convient de trouver un équilibre entre le défi que représente l’élaboration de votre plan d’impact et la manière de s’y prendre. Cela dit, je ne m’inquiéterais pas trop tant que vous abordez des sujets pour lesquels vous nourrissez une passion et des connaissances susceptibles de trouver leur place dans ce que vous faites déjà sous une forme ou une autre en tant qu’organisation.

Want to start and grow your own business? We have the perfect solution for you. We built a platform with over 17 courses designed by serial entrepreneurs to help you build a sustainable business. You will get access to hundreds of resources, tools, legal templates, and much more. Save time and money and become more successful by subscribing to our EWOR Platform. What are you waiting for?

Sign-up now!

A propos de EWOR

EWOR est une école conçue par les meilleurs professeurs, entrepreneurs, et leaders de l'industrie européens. Nous éduquons et encadrons de jeunes innovateurs pour les aider à créer des entreprises à succès.

En apprendre plus

Sommaire

Nos cursus

Fellowship

Un cursus exclusif et sponsorisé de 10 mois visant à vous aider à monter votre propre entreprise à impact.

En apprendre plus

Academy

Un cursus en ligne de 8 semaines pour apprendre comment monter une entreprise avec un impact environmental ou social positif et durable.

En apprendre plus

Platform

Apprenez à concevoir, prototyper, tester et lancer votre entreprise à impact avec plus de 17 leçons pour vous aider à commencer.

En apprendre plus

Abonnez vous à notre newsletter

Don’t miss out on future content and subscribe to our newsletter!

Suivez nous

About EWOR

EWOR is a school conceived by Europe’s top professors, entrepreneurs, and industry leaders. We educate and mentor young innovators to launch successful businesses.

Learn More

Our Programs

Fellowship

An exclusive 10-month, fully-sponsored, program designed for aspiring entrepreneurs who want to make the world a better place.

Learn More

Academy

An exclusive 10-month, fully-sponsored, program designed for aspiring entrepreneurs who want to make the world a better place.

Learn More

Platform

Learn how to conceive, prototype, test, and launch an impactful venture with over 17 courses to help you start off.

Learn More

Newsletter

Don’t miss out on future content and subscribe to our newsletter!

Recommended

5 conseils d’expert pour améliorer votre productivité

L’équipe EWOR a eu le plaisir de s’entretenir avec Julia Zhou, investisseuse d’impact, créatrice d’écosystèmes...

Comment créer et faire évoluer un organisme sans but lucratif ?

Vous êtes intéressé par les possibilités de lancement et de développement d’une organisation sans but...

Comment élaborer un Pitch Deck percutant ? (Un guide pas à pas avec des exemples)

La préparation d’une présentation pitch deck parfaite est un facteur déterminant de la probabilité de...

Ces 3 erreurs lors de la prospection risquent de ruiner votre startup

En prenant la tête d’une communauté d’entreprenariat rassemblant une foule de jeunes entrepreneurs, allant des...

Qu’est-ce que le capital social et en quoi est-il important?

Les entrepreneurs prospères semblent disposer de réseaux très solides. Ils entretiennent des relations à la...

Comment transformer une brillante idée en une entreprise à temps plein

Vous avez une idée de génie, mais vous ne savez pas comment la transformer en...

Follow Us

Want to start and grow your own business?

Learn how to conceive, prototype, test, and launch an impactful venture with over 17 courses.

Get access to over 300 resources including pitch-decks, investor term sheets, and contracts.

Rate this article

daniel

Daniel Dippold

Michael