Sommaire

Vous êtes un entrepreneur intéressé par le coaching de fondateurs ? Vous avez de la chance.

Je m’appelle Sven Opgenorth, et je suis fondateur et coach de start-ups. J’ai une formation en programmation et j’ai fait des études en administration des affaires et en entrepreneuriat. Ce qui m’a toujours passionné, c’est l’entrepreneuriat social. J’ai créé deux start-ups sociales jusqu’à présent : la première pour venir en aide aux réfugiés en Allemagne, et la seconde pendant la crise de la Covid.

Parallèlement à la création de mes propres entreprises, je me suis progressivement consacré au coaching d’équipes de start-ups en phase de démarrage à l’Université technique de Munich et dans le cadre du programme EXIST financé par le gouvernement.

À ce jour, j’ai mis sur pied plusieurs ateliers de Design Thinking organisés sur une période d’une semaine et je participe régulièrement à des hackathons, des séminaires et des concours de start-up. Mes spécialités sont le coaching intensif pour les entreprises en phase de démarrage, ainsi que les ateliers visant à soutenir les équipes dans la réalisation de pitchs plus authentiques en s’appuyant sur des techniques de jeu d’acteur.

Je suis convaincu que le coaching est un moyen formidable de transmettre des connaissances à la communauté et de soutenir les jeunes équipes dans la réussite de leur entreprise.

Pour le reste, vous me trouverez probablement dans un Starbucks, discutant avec une ou plusieurs personnes désireuses de fonder une entreprise et en quête de moyens pour commencer !

Qu’est-ce que le coaching et pourquoi votre start-up en a-t-elle besoin ?

Ma définition préférée du terme « coach » est la suivante : une personne qui guide les gens dans leur parcours individuel.

Un coach n’est donc ni un formateur qui se charge d’enseigner une compétence spécifique, ni un consultant qui dispense des conseils aux équipes à propos d’un problème particulier.

En réalité, votre rôle en tant que coach est d’apporter un éclairage extérieur, d’offrir aux équipes l’occasion d’échanger des idées et d’aider les gens à retrouver le chemin de la réussite.

Comment cela se passe-t-il ?

En règle générale, le coaching revêt deux aspects principaux : l’équipe et le processus.

L’aspect « équipe » du coaching :

Tout d’abord, un coach peut apporter une aide précieuse aux jeunes start-ups en termes de constitution d’équipe. Aussi « superficiel » que cela puisse paraître, je pense sincèrement que c’est le plus grand cadeau que l’on puisse faire à une équipe.

Au vu de toutes les équipes que j’ai coachées dans le passé, l’idée ou l’activité de la start-up proprement dite ne représente jamais la véritable racine des problèmes. Le plus souvent, les start-ups éprouvent des difficultés du fait d’un conflit d’équipe ou d’un désaccord entre les personnalités.

Lorsque vous créez une start-up, vous vous heurtez inévitablement à des obstacles, des défis et des échecs. Si l’équipe est suffisamment flexible et repose sur une base solide de confiance mutuelle, elle ne manquera pas de résister et finira par identifier l’adéquation produit-marché qui lui convient. Seules les équipes qui sont obsédées par les échecs échouent réellement.

Toutefois, la consolidation d’un esprit d’équipe fondamental est une initiative rarement prise par l’équipe elle-même.

C’est pourquoi le coach se doit d’être la seule personne extérieure à proposer des brise-glace et des jeux de cohésion d’équipe. Si ces exercices peuvent sembler « bizarres » et insignifiants, leur rôle est vital pour la formation d’une équipe dans la mesure où ils suscitent la vulnérabilité – la base d’une bonne dynamique d’équipe.

La première fois que vous rencontrez votre équipe, la tâche la plus délicate mais aussi la plus cruciale consiste à sacrifier votre propre sérieux et à créer un « espace sûr » pour l’ouverture et l’échec.

La deuxième chose la plus importante est la perspective. Certaines initiatives, comme la célébration des réalisations et des événements marquants, peuvent faire toute la différence au sein de votre équipe. Pour illustrer cela, voici une belle analogie : 

Imaginez deux maçons travaillant l’un à côté de l’autre. Quand on a demandé au premier ce qu’il construisait, il a répondu « Un mur ». Quand on a demandé au second, il a répondu « Une cathédrale ».

Nul ne peut se tromper du travailleur le plus motivé ! Votre équipe peut facilement se perdre dans les détails – en tant que coach, il importe de travailler avec le fondateur pour lui rappeler la vue d’ensemble, ce qui favorise la motivation.

L’aspect « processus » du coaching :

En plus de créer une bonne dynamique d’équipe, le deuxième aspect du coaching est de servir de porte-drapeau principal au processus de Design Thinking.

Cette tâche est manifestement plus directe et correspond généralement à ce que les équipes attendent de vous en tant que coach. En vous appuyant sur vos expériences passées de création de start-ups ainsi que sur vos connaissances dans ce domaine, vous allez : rappeler aux équipes de rester orientées vers le client, leur apporter votre aide dans la recherche de stratégies de validation rapide de leurs idées, les guider dans les sessions de brainstorming, et leur fournir d’autres idées et contacts susceptibles de les éclairer.

Une fois que vous aurez commencé à opérer dans une perspective de « vue d’ensemble » en coachant plusieurs équipes, vous réaliserez que la plupart des équipes sont confrontées aux mêmes défis typiques au départ.

Par exemple, peut-être sont-elles déjà engagées dans le développement du produit, sans avoir préalablement parlé à de vrais utilisateurs. Il vous appartient alors, en tant que coach, de les inciter à quitter les locaux et à mener des entretiens réels.

Il arrive tout aussi souvent que les équipes adoptent une approche dispersée, proposant des milliers d’idées de fonctionnalités à intégrer dans leur produit. Votre rôle de coach consiste à les amener à se focaliser sur un problème spécifique, avec un produit minimum viable spécifique. Il faut rappeler aux équipes de « faire d’abord bouillir une tasse d’eau avant d’essayer de chauffer tout l’océan ».

Enfin, les start-ups négligent souvent l’élément qui leur importe le plus : trouver un premier client payant. Les équipes entament des discussions enflammées sur les fonctionnalités, les voies d’accès possibles aux marchés et le développement de centaines de partenariats conformément à leur vision d’ensemble. Une telle approche risque de déboucher sur de longs mois de travail, pour réaliser au bout du compte qu’aucun client n’est prêt à payer pour le produit. En votre qualité de coach, vous êtes tenu d’aider vos équipes à valider d’abord le noyau de leur idée, en convainquant UNE personne de payer TOUT MONTANT d’argent en échange de leur travail.

Quels que soient les défis auxquels votre équipe peut être confrontée, je crois que la meilleure façon de leur donner une nouvelle perspective est de leur montrer que vous avez commis les mêmes erreurs dans vos entreprises, et que votre objectif est de leur épargner le temps et les efforts que vous avez eu à investir 😉

Comment passer du statut de fondateur à celui de coach 

En général, le parcours qui aboutit au métier de coach est le fruit d’une heureuse coïncidence.

Lorsque j’ai fondé ma première start-up, j’ai rejoint un incubateur destiné aux entrepreneurs sociaux à Francfort. Au cours du programme, j’ai sympathisé avec une équipe qui éprouvait des difficultés avec le processus et ne maîtrisait pas les moyens de pénétrer le marché.

Dès lors, je me suis mis à les aborder, à leur raconter mes expériences en leur posant la question suivante : « Comment pouvons-nous envisager les choses sous un angle différent ? » C’est ainsi que j’ai découvert ma passion pour le soutien des autres dans la réalisation de leurs objectifs de création de start-ups.

Une fois que j’ai découvert le plaisir que m’apportait ce processus, je me suis tourné vers une formation professionnelle en coaching. Pour l’aspect « processus » du coaching, la création d’une entreprise, la confrontation à certains obstacles et la conscience du rôle à assumer sont probablement suffisants. En revanche, en ce qui concerne l’aspect « équipe », une formation professionnelle peut faire toute la différence dans votre pratique.

Personnellement, je pense que l’équipe représente au moins 50% du processus de coaching. L’apprentissage d’un tas de techniques relatives au rythme, à la création d’un rapport, à la constitution d’une équipe et aux éventuels exercices à entreprendre, requiert l’aide d’un formateur professionnel.

Les deux plus grands péchés en matière de coaching

Tout le monde fait des erreurs – et tant mieux !

En ce qui concerne les coachs, je préfère éviter deux types de comportements typiques, car ils conduisent généralement à des séances de coaching très improductives :

  • Imposer une opinion. Comme évoqué précédemment, un coach se contente de guider les gens dans le processus, sans leur imposer de solutions directes. Dès que vous dites, en tant que coach, « Je pense que l’option A est la meilleure », vous risquez de manifester un parti pris. Pire encore, l’équipe peut en déduire que vous êtes partial et tenter de faire valoir l’option qu’elle préfère le plus. Quoi qu’il en soit, efforcez-vous de constituer une PERSPECTIVE EXTERNE dans la discussion, au lieu d’en être UNE PARTIE. En d’autres termes, veillez à ce que l’équipe prenne des décisions centrées sur le client, fondées sur des données et rationalisées. Mais ne prenez pas la décision à leur place. Lorsqu’une équipe me demande mon avis, je réponds immédiatement : « Ce que je pense n’est pas pertinent. Seul l’avis des clients est pertinent. Tâchez donc de trouver une réponse dans vos données et dans les réactions que suscite le marché ».
  • Se livrer à un discours trop académique. Les start-ups, surtout celles qui sont issues du milieu universitaire, maîtrisent parfaitement l’analyse académique et le brainstorming. Lorsque vous accompagnez une équipe en tant que coach, évitez de vous réduire à « une autre voix de brainstorming », en énumérant les possibilités et les visions lointaines que l’on pourrait poursuivre. Au contraire, incitez l’équipe à sortir des locaux, à tester ses hypothèses et à identifier au plus vite un premier client payant. Soyez la personne qui rappelle à l’équipe quel est son véritable objectif : Agir sur le marché. L’un de mes outils préférés pour faciliter le test rapide d’idées auprès d’utilisateurs réels s’appelle le « Pre-Totyping », et vous devriez absolument l’essayer !

Conseils et astuces pour devenir un meilleur coach

Si vous envisagez de vous lancer dans le coaching, je vous propose quelques conseils pour vous aider à faire vos premiers pas :

  • Créez un lien. Cet aspect est vital pour s’intégrer à une équipe en tant que coach externe. Il existe de nombreuses théories à ce sujet, comme le rythme (imiter le langage, respirer, etc.) ou l’écoute active (hocher la tête, confirmer, répéter des mots, etc.).
  • Créez la vulnérabilité. J’estime qu’il est très utile, au début, de créer une certaine vulnérabilité, non seulement entre les membres de l’équipe, mais aussi entre le coach et l’équipe. Ce point est d’autant plus important si vous faites du coaching dans le cadre d’un incubateur. Si vous êtes associé à une équipe, et qu’elle vous présente son idée, elle tentera toujours de la présenter sous un jour favorable, estimant que vous la jugez en tant que membre de l’équipe de l’incubateur. C’est là qu’il est vraiment important de dire « Non, je ne suis pas responsable de votre futur financement. Je ne suis pas responsable de vos contrats. Je suis là juste pour vous aider ». En parlant de vos propres défis et échecs antérieurs lors de la création de start-ups, vous incitez les équipes à dévoiler leurs inquiétudes.
  • Utilisez des questions directrices. Des questions comme « Pourquoi ? » « Comment ? » « Où ? » « Quand ? » « De quelle manière ? » s’avèrent très utiles pour vous permettre de bien appréhender une équipe et un projet de start-up. De ce fait, au lieu de vous contenter d’exprimer votre opinion, essayez de recueillir le plus d’informations possible auprès de l’équipe en question.

Si vous avez besoin d’aide : Misez sur la communauté

Vous souhaitez devenir un coach de start-up, mais vous avez encore des questions en suspens ?

Tout comme nous le conseillerions à toute équipe de start-up : Lancez-vous et essayez !

La communauté des entrepreneurs est un espace formidable, qui regorge de personnes inspirées et motivées ! 

Commencez par en approcher quelques-unes, demandez leur avis et leur opinion, et profitez-en pour offrir gratuitement vos premières séances de coaching.

Et bien évidemment, si vous avez besoin d’une aide supplémentaire, n’hésitez pas à me contacter !

Want to start and grow your own business? We have the perfect solution for you. We built a platform with over 17 courses designed by serial entrepreneurs to help you build a sustainable business. You will get access to hundreds of resources, tools, legal templates, and much more. Save time and money and become more successful by subscribing to our EWOR Platform. What are you waiting for?

Sign-up now!

A propos de EWOR

EWOR est une école conçue par les meilleurs professeurs, entrepreneurs, et leaders de l'industrie européens. Nous éduquons et encadrons de jeunes innovateurs pour les aider à créer des entreprises à succès.

En apprendre plus

Sommaire

Nos cursus

Fellowship

Un cursus exclusif et sponsorisé de 10 mois visant à vous aider à monter votre propre entreprise à impact.

En apprendre plus

Academy

Un cursus en ligne de 8 semaines pour apprendre comment monter une entreprise avec un impact environmental ou social positif et durable.

En apprendre plus

Platform

Apprenez à concevoir, prototyper, tester et lancer votre entreprise à impact avec plus de 17 leçons pour vous aider à commencer.

En apprendre plus

Abonnez vous à notre newsletter

Don’t miss out on future content and subscribe to our newsletter!

Suivez nous

About EWOR

EWOR is a school conceived by Europe’s top professors, entrepreneurs, and industry leaders. We educate and mentor young innovators to launch successful businesses.

Learn More

Our Programs

Fellowship

An exclusive 10-month, fully-sponsored, program designed for aspiring entrepreneurs who want to make the world a better place.

Learn More

Academy

An exclusive 10-month, fully-sponsored, program designed for aspiring entrepreneurs who want to make the world a better place.

Learn More

Platform

Learn how to conceive, prototype, test, and launch an impactful venture with over 17 courses to help you start off.

Learn More

Newsletter

Don’t miss out on future content and subscribe to our newsletter!

Recommended

Comment se constituer un réseau en tant qu’entrepreneur

Bonjour ! Je suis Mona Ghazi, cofondatrice et PDG d’Optimo. Je suis passionnée par l’entrepreneuriat...

Comment le biohacking peut faire de vous un meilleur entrepreneur

Vous pensez que le sport et les affaires ne sont pas liés ? Réfléchissez-y à...

Les quatre piliers pour élaborer de meilleurs business models

Avez-vous déjà cherché à savoir comment transformer vos propres idées en une entreprise florissante ?...

Pourquoi devriez-vous rejoindre une start-up sociale

Et le terme « start-up sociale » ne désigne pas ici un lieu de travail destiné à...

Accomplir les choses : 5 étapes pour une meilleure gestion du temps

Une journée peut se révéler bien brève si vous avez beaucoup de choses à faire....

Comment reconnaître le bon moment pour un changement de carrière 

Vous vous sentez mal à l’aise dans votre travail ? Vous envisagez un changement de...

Follow Us

Want to start and grow your own business?

Learn how to conceive, prototype, test, and launch an impactful venture with over 17 courses.

Get access to over 300 resources including pitch-decks, investor term sheets, and contracts.

Rate this article

daniel

Daniel Dippold

Michael